Rencontre…

« Mon bras me gène, la douleur a disparu depuis ma sortie de l’hôpital,  mais devoir porter un bras maintenu replié sur la poitrine par une attelle souple est vraiment handicapant. Heureusement je suis droitier, alors je peux me débrouiller seul dans ma vie quotidienne, mais ma maladresse naturelle est multipliée.
C’est d’ailleurs cette maladresse qui me permit de découvrir d’autres créatures bien cachées aux yeux des passants. »

« J’étais avenue de l’Opéra lorsqu’un grand cri … enfin plutôt un râle attira mon attention. Comme personne autour de moi ne réagissait, je compris que, encore une fois, j’allais voir une créature étrange. Mais alors que je tombais sur les autres bestioles assez facilement, j’entendais celle-ci sans pouvoir la localiser précisément.
Au bout de quelques minutes je compris que le bruit venait de sous terre, enfin plus précisément d’un immense trou dans le sol. En effet la station de métro Pyramides est en travaux depuis quelques temps déjà et les parisiens avaient fini par s’habituer aux palissades et autres engins de chantier entourant l’immense trou dans le trottoir.
Et le râle provenait des profondeurs de cette ouverture.
En cherchant bien je pus accéder à une passerelle enjambant le bord du trou. cette passerelle bien que ouverte au public n’était pas très fréquentée car beaucoup trop étroite pour le flux de piétons de l’avenue. Je pus donc prendre mon temps pour observer à quelques mètres en dessous une sorte d’immense … oiseau ? Enfin une espèce d’oiseau sombre avec comme plusieurs têtes. Non comme si plusieurs têtes étaient mélangées…
Comment dire. J’avais déjà vu dans des zoos, des oiseaux avec un bec étrange qui semblait se dédoubler vers le haut. Mais là, on aurait dit que trois têtes au moins avaient mal fusionné ! Des yeux vitreux semblaient avoir été disposés de façon aléatoire sur la tête et le corps de l’oiseau… Mais je décris un oiseau, mais il était sans aile. A la place, d’immense bras griffus desquels pendouillaient des sortes de peaux translucides. Vu que la créature semblait être tombée du ciel, en fracassant au passage des planches, je supposais qu’elle devait pouvoir voler.
mais alors pourquoi ces quatre pattes postérieures ?  »

« En me penchant pour prendre cette photo et arriver à voir si l’homme au téléphone avait pris des photos de la créature comme j’en avait eu l’impression, je fis glisser l’œilleton de mon appareil qui tomba dans la fosse.
Pile entre deux planches qui formaient le plancher provisoire sur lequel la créature gisait.
Sans un bruit donc l’œilleton disparut dans les profondeurs de la fosse du chantier ! »

« C’est en pénétrant sur le chantier pour descendre le récupérer que j’allais faire une encore plus étrange découverte … »

Série inspirée de celle du dessinateur Boulet.

blog254

blog254c

 

 

Posted in BLOG, DESSIN | Tagged , | Leave a comment

Du croquis au rendu final …

Du croquis au rendu final.
4eme exemple : le gobeur de photons
La créature a perdu ses jets de fumées qui devaient sortir des « bouches » car cela nuisait à la lisibilité du dessin. Par contre elle a gagné ses couleurs criardes sur les lèvres afin que l’effet de lumière de la gueule ressorte mieux !
crayon230

Posted in BLOG | Leave a comment

Du croquis au rendu final…

Du croquis au rendu final.
3eme exemple : l’arpenteur de voies.
Sa tête a grossi, il s’est couvert de poils, a perdu son sexe pendouillant.
crayon231

Posted in DESSIN | Tagged , | Leave a comment

Du croquis au rendu final…

Du croquis au rendu final.
2eme exemple : le marcheur flottant.
Son corps s’est allongé accentuant son déséquilibre vers l’avant nécessitant le changement des poches dorsales en ballons gonflés reliés à son cou. La créature a gagné une immense langue nécessaire à l’histoire.
crayon228

Posted in DESSIN | Tagged , | Leave a comment

Du croquis au rendu final….

La réalisation de chaque illustration me prend au final plus qu’une semaine car non seulement je dois inventer la créature mais en plus je dois la placer sur une photo que je suis allé prendre moi même. De plus l’apparition des créatures doit suivre mon scénario !
Du croquis au rendu final.
1er exemple : le dévoreur de chats.
Le gros changement vient de sa tête qui s’est creusée au niveau du visage, ses pieds sont devenus plus petits pour tenir dans la zone d’ombre sous le pont.
crayon227

Posted in DESSIN | Tagged , | Leave a comment

Crayonné

crayon226

Posted in DESSIN | Tagged | Leave a comment

Rencontre…

« Je viens juste de récupérer mon téléphone et mon appareil photo…
Je suis à l’hôpital depuis quelques semaines.
Mes blessures physiques n’inquiètent plus les médecins, par contre le psychologue du service… »

« Je vais tout reprendre depuis le début.
En septembre je continuais à voir ces créatures partout, mais elles semblaient vivre leurs existences en parallèle des nôtres. Puis je remarquais que certaines créatures me voyaient.
Et puis ce mardi 5 septembre alors que je traversais tranquillement une rue, je fus surpris par une gigantesque ombre me recouvrant. Je me retournais d’un coup pour m’apercevoir que cette ombre couvrait toute la rue en face de moi ! En levant les yeux je vis ce qui provoquait ce phénomène : une gigantesque créature d’au moins 4 étages avançait tranquillement vers moi. Ses pattes énormes se posaient entre les voitures. D’un coup sa langue surgit d’entre ses mâchoires énormes et sembla sentir la rue (à la manière d’un serpent). La langue arriva à ma hauteur et marqua une pose.
D’un coup sans prévenir la créature se mis à luire, d’une lumière bleue glaciale. En fait pour être précis son ventre se mis à luire. Une lumière froide et hypnotique. Pris par ce spectacle étrange, je ne put éviter la patte avant qui s’abattit sur moi !
Je ne sais pas si la créature m’avait visé volontairement, mais la masse énorme de sa main me frappa directement sur l’épaule. Le choc fut si violent que j’entendis mes os craquer. L’ongle énorme du pouce de la créature me lacera de plus le dos ! Je m’écroulait en hurlant sur le sol.
Les passants qui ne voyaient rien de la créature, virent un homme tomber au sol en hurlant, le dos en sang et l’épaule formant un angle dérangeant avec le reste du corps.
Je me souviens juste m’être traîné jusqu’au trottoir d’en face en rampant sur le sol pour échapper à la créature.
Je me retournais juste pour prendre une photo par réflexe avant que mon cerveau décide d’arrêter mes souffrances en plongeant dans l’inconscience.  »

« Je me suis réveillé aux urgences, où j’ai du marmonner quelque chose à propos de mes visions, puis qu’à mon réveil post opératoire j’ai eu la surprise de voir les gendarmes puis le psy du service de l’hôpital.
Pour les premiers le véhicule qui m’avait renversé était introuvable (tu parles d’un scoop !), pour le second mon cas nécessitait une hospitalisation un peu plus longue que ma convalescence pour mon épaule brisée. Aucun de ceux là ne m’aurait cru de toute façon alors je feignis la perte de mémoire ce qui me permit de récupérer mes affaires et pouvoir bientôt sortir de cette chambre d’hôpital !
Il n’empêche que cette créature m’avait touché et violemment en plus ! A bien observer la photo je ne voyais pas d’yeux sur sa tête ou même son ventre, alors m’avait elle senti avec sa langue ? Et ses deux énormes ballons tenus par des filaments de chair servaient ils à la maintenir en équilibre malgré sa masse énorme ? Et cette lumière bleue qui m’avait comme paralysé ? Encore une créature bizarre …  »

Série inspirée de celle du dessinateur Boulet.
blog253
blog253b

Posted in BLOG | Tagged | Leave a comment

Rencontre…

« La bestiole morte sur le quai n’était plus désormais qu’un tas d’os jaunâtres, les araignées avaient bien fait leur travail.
Visiblement organisées comme une troupe, elles avaient abandonné le corps d’un seul coup et étaient parties en file indienne comme semblant répondre à un appel secret.
C’est en les suivant le long des quais du canal que j’eus la surprise de découvrir une nouvelle sorte de créatures occupant un espace auquel je n’avais pas pensé : le dessous des voies du métro aérien traversant le bas de mon arrondissement.
Ces espèces de boules poilues pendouillaient sous les arches métalliques du métro avec un mouvement lent de balancier qui leur servaient juste à éviter le passage de véhicules trop grands qui auraient pu les toucher.
Ma première réaction fut de rire face à ces espèces de testicules géantes avant que l’ouverture simultanée de leurs yeux (qui se fixèrent rapidement sur moi) ne me fasse ravaler mon sourire.
Je me déplaçais lentement pour constater que tous les yeux me suivaient …
La sensation était horrible, surtout quand je constatais que quelques chose bougeait à l’intérieur des poches poilues, quelque chose de gros comme à l’étroit. Je pensais immédiatement à un bébé que l’on voit bouger à travers la peau du ventre de sa mère mais la comparaison s’arrêtait là ! Quelle sorte de bête allait sortir de cette poche ? Et surtout quand ?  »

Série inspirée d’une série d’illustrations du dessinateur Boulet.
blog252
blog252c

Posted in BLOG | Tagged | Leave a comment

Rencontre (croquis)

La créature est créée souvent à partir d’une photo mais parfois une prise de vue spécifique est à prévoir afin de mettre en valeur le design d’une créature, comme la grande bête qui devra occuper une rue entière (la photo n’est pas encore prise dans ce cas !)
crayon225

Posted in DESSIN | Tagged | Leave a comment

Rencontre (croquis)

Parfois le visuel d’une créature surgit directement dans sa version finale, parfois une photo nécessite un travail précis sur la pose de la créature …
crayon224

Posted in DESSIN | Tagged | Leave a comment