Rencontre…

« La situation autour de chez moi a changé durant mon absence !

Pour des raisons professionnelles je me suis absenté un long moment. J’ai, pendant mon séjour à l’autre bout du monde, constaté que les créatures étaient présentes partout même si leurs styles et apparences changeaient avec les pays, mais j’y reviendrais plus tard.
A mon retour l’atmosphère me sembla un peu différente…  J’avais déjà noté que depuis que je voyais ces créatures, la lumière que je percevais était plus ténue comme légèrement teintée d’un gris jaunâtre, une espèce de sépia dégueulasse. Mais là, ce n’était pas une question de luminosité, non. L’atmosphère semblait plus délétère comme si les créatures étaient plus agitées, plus effrayées … Mais qu’est ce qui pouvait faire peur à ce genre de bêtes ?  »

« Le lendemain de mon retour je pris cette photo sur le bord du canal.
Une zone était clairement contournée par les rares passants, toujours de façon inconsciente visiblement. C’est la créature qui gisait au centre de cette zone qui me glaça le sang ! Une espèce de poule géante et mutante était étendue de manière grotesque sur les pavés. Sa gueule hérissée de dents béante avec une multitudes de langues sortant de sa gorge : comme le chaînon manquant entre un dinosaure et nos poules de basse-cour.
D’horribles petites araignées bleutées avaient déjà commencé à tendre leur toiles sur la carcasse de la bête.
Là encore le détail effrayant dû se frayer un chemin à travers mes pensées confuses à la vue de ce spectacle : si cette bête était morte – et elle l’était depuis quelques temps visiblement- qu’est ce qui avait pu la tuer ?
Sans doute les sortes de flèches qui la perçaient en de multiples endroits …

Mais alors qui avait lancé ces flèches ? Et comment ? Car la vraie question était bien de savoir quel être assez évolué pour se servir d’un arc pouvait voir et donc tuer ces créatures et pourquoi ?  »

Série inspirée de celle du dessinateur Boulet.
blog250

blog250c

BLOGPermalink

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *